Pour un développement solidaire des peuples

image
Accueil du site > REFLEXIONS, ENJEUX > DEVELOPPEMENT DURABLE > ENJEUX ECOLOGIQUES > L’enjeu de la terre et de l’agriculture

L’enjeu de la terre et de l’agriculture

LA DEFORESTATION

Le couvert forestier de la République Démocratique du Congo est d’environ 134 millions d’hectares, il se place au 7ème rang mondial. Ce chiffre rassurant est malheureusement entaché par celui de la déforestation. Les causes sont diverses : les industries du bois, l’agriculture avec absence de reboisement, les feux de brousse ou encore la fabrication de charbon de bois, cette dernière activité étant souvent pratiquée, faute de temps, sans abattage sélectif.

Les ménages ruraux n’ont pas d’autre solution pour la cuisson des aliments que le bois ramassé ou coupé dans la forêt ou l’achat de makala (charbon de bois).

Seule l’électrification complète du pays, aujourd’hui inférieure à 10 %, résoudrait définitivement ce problème. Sans vouloir entamer l’optimisme de certains hommes politiques qui espèrent électrifier 100 % du continent africain d’ici 2025, des solutions locales et durables peuvent être étudiées.

La Briquette de biomasse Le charbon de bois, utilisé par plus de 90 % des habitants, est coûteux et d’un rendement peu élevé. Une alternative écologique, la briquette de biomasse, fabriquée à partir de feuilles et de déchets végétaux présente de nombreux avantages. D’un pouvoir calorifique élevé, elle ne produit pas de fumée, son prix est inférieur au makala.

Le four solaire Une autre alternative est le four solaire pour la cuisson des aliments. L’avantage indéniable est la gratuité d’utilisation. Sans être la seule source d’énergie, inopérant les jours de pluie, il peut être complété par un système traditionnel à base de briquettes par exemple. La principale difficulté réside dans l’acceptation de ce nouveau mode de cuisson. Les retours d’expérience ont montré qu’il doit être impérativement développé en association avec les utilisateurs.